Histoire de l'autisme

1908 : Utilisation du terme "autisme" par Eugen Bleuleur (psychiatre suisse) pour avoir observé le retrait social d'un groupe d'adultes schizophrène


1943 : Reprise du terme "autisme" par Léo Kanner (psychiatre américain d'origine autrichienne) en décrivant 11 enfants présentant un ensemble de symptômes particuliers.Il distingue des caractéristiques communes, la plus frappante est l'incapacité de ces enfants à établir une communication avec leur entourage


1944 : Hans Asperger (médecin autrichien) écrit un article sur 4 enfants présentant les même symptomes que ceux décrit par Kanner. Il appelle ce syndrome "Psychopathie autistique".

 Tout deux avaient l'impression que ces syndromes étaient déterminés biologiquement.


Dans les années 50 : Bruno Bettelheim (psychanalyste américain) eut une théorie sur les caractéristiques des enfants autistes dû au manque d'amour de la mère.

1957 : La Première édition du Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders (DSM I) est une approche scientifique en médecine, nécessitant la création de catégories, de taxonomies (classifications), et de diagnostics qui ont été validés. Cela permet aux médecins et scientifique d'avoir un language commun et une compréhension entre eux dans le domaine de l'autisme.


Dans les années 60 : On constate une période de questionnement sur les causes de l'autisme.Michael Rutter (professeur en psychiatrie de l'enfant) rédige une analyse de la littérature sur l'autisme et les symptomes associés. Il propose de les grouper en 3 catégories :

- un manque de socialisation avec les autres
-des perturbations de communications
-un manque d'imagination et des comportement rituels


1968 : Deuxieme version du DSM


Au cours des années 70 : Lorna Wing (psychiatre britannique) propose que l'autisme soit un trouble parmi d'autre dont le problème se trouve au niveau de la socialisation, du language et du comportement.


Milieu 70 : On découvre que l'autisme n'est pas seulment biologique mais aussi génétique.


1980 : Le troisieme DSM parait mais est basé sur le biomédical*, l'autisme n'est plus considéré alors comme psychose infantile mais comme troubles envahissants de développement ( TED)


1981 : Lorna Wing est la première à avoir utiliser le terme " syndrome d'Asperger" et révèle que le trouble décrit par Asperger pourrait bien être une variante de celui décrit par Kanner.


1991 : Uta Frith (psychologue britannique) publie un livre " Autism and Asperger" dans lequel elle traduit en anglais Hans et Asperger.


Aujourd’hui :  Il est admis que l’autisme est un handicap, et non une psychose. Seules les approches éducatives amènent des résultats probants.

 

* Qui concerne la biologie et la médecine

 





 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site